Présentation du Pau E-Circuit

Pau E.Circuit : camp de base de l'Electric GT

Le Pau E Circuit : Camp de base du GT Electric

Le futur Championnat Electric GT a établi son camp de base et son quartier général, fin avril, sur le Circuit Européen Pau-Arnos, au coeur de la Région Nouvelle Aquitaine, catalyseur d'innovations dans le domaine de l'énergie propre. Le Pau E-Circuit (à Arnos) est proche du centre de recherche sur l'énergie de Pau-Lacq. L'Université de Pau et des Pays de l' Adour (UPPA) est l'un des campus européens les plus actifs en matière de recherche sur l'énergie et l'environnement.

Un accord de partenariat a été signé avec le GT Electric, avec un objectif commun : faire de ce site préservé et exceptionnel le premier circuit "zéro émission" dédié au sport automobile pour les générations à venir ; et un véritable hub technologique, tout près du village d'Arnos et du pôle de transition énergétique de Lacq-Orthez.

Le but de cet accord : poser les bases d'un projet de développement du circuit de Pau-Arnos autour des énergies renouvelables et de la nouvelle mobilité, avec le soutien des collectivités locales et de plusieurs acteurs majeurs de l'économie et de la recherche sur l'énergie et l'environnement : la Région Nouvelle Aquitaine, le Département des Pyrénées-Atlantiques, la Communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées, la Communauté de Communes Lacq-Orthez (CCLO), l'Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA).

A l'occasion de la signature de ce partenariat, le légendaire Jean-Pierre Jabouille, ancien pilote de Formule 1 et grand spécialiste de la technique automobile, a découvert la Tesla GT sur le Pau E.Circuit. Soit 40 ans après avoir fait débuter en Formule 1 une Renault à moteur turbo, en 1977. C'était alors une révolution dans le sport automobile.

 Il a été accompagné dans cette découverte par trois autres pilotes: l'Espagnol Agustin Paya, directeur technique du championnat Electric GT, le Monégasque Stéphane Ortelli, vainqueur des 24 Heures du Mans 1998 et triple champion du monde GT, et le Français Olivier Lombard, trois participations aux 24 Heures du Mans, qui est déjà inscrit, comme Alexandre Prémat, pour la première saison de l'Electric GT. Deux autres pilotes, issus de la F1, ont déjà testé la Tesla EGT : l'Allemand Heinz-Harald Frentzen et le Brésilien Lucas di Grassi, vice-champion FIA de Formule Electrique. Ils sont très enthousiastes...


LE CHAMPIONNAT GT ELECTRIC

Chaque course du Championnat Electric GT sera l'occasion d'une série de rendez-vous haut de gamme, sur les plus beaux circuits européens, entre pionniers du véhicule électrique et de la mobilité durable. Elle permettra à 20 pilotes internationaux, dans dix équipes, de se mesurer au volant de voitures de course 100 % électriques issues de modèles de série et donc spécialement préparées (suspensions, sécurité, etc.), avec comme partenaires prestigieux les marques OMP (baquets, harnais,etc.) et Pirelli, entre autres. Le manufacturier italien a prévu de fournir des pneus spéciaux à toutes les écuries engagées.

Chaque journée de compétition sera composée d'une séance d'essais libres (20 minutes), d'essais qualificatifs (60 minutes) et d'une course disputée de jour (60 km), suivie un peu plus tard d'une course démarrée au coucher du soleil (60 km). Les fans du monde entier pourront assister, en streaming, à toute la journée, ils ne manqueront rien de l'action sur la piste.

Le Championnat Electric GT sera associé à une Série eKarting destinée à la future génération de pilotes de course, alors que la très innovante Virdual® Series permettra aux fans connectés dans le monde entier de se mesurer, en temps réel, avec les pilotes engagés sur la piste d'un circuit.